Le Royal Hainaut Spa & Resort Hotel à Valenciennes

Le Royal Hainaut Spa & Resort Hotel (voir www.royalhainaut.com) est une toute nouvelle attraction dans le centre de la ville, au nord de la France, qui est nichée dans un ancien hôpital du dix-huitième siècle. Hotel Business l’a visité en compagnie du directeur-général André Grosperrin, plus déterminé quand les dernières touches ont été terminées à l’intérieur.

La date limite de cette ouverture était le 23 mai 2019. Et un point était également mis derrière un long processus de construction.

Cet hôtel est une subdivision d’un complexe monumental plus étendu. Il s’agit, plus particulièrement, d’un hôpital général qui a été construit à Valenciennes aux environs de 1750 sous le règne de Louis XV. La fonction soignante s’est terminée aux environs de 2009.

Un beau morceau de ce site a été acheté en 2011 par l’investisseur belge Xavier Lucas qui, avec sa société « La Financière Vauban » (www.lafinancierevauban.com), se consacre encore à d’autres grandes rénovations de monuments sur le sol français.

Les travaux de cet hôtel ont démarré en 2015. L’ouverture était primitivement prévue pour juin 2015. Mais la restauration de ce monument protégé semblait en pratique beaucoup plus complexe que prévu (avec de nombreuses surprises de construction), ce qui a entraîné d’importants défis pour le planning financier. André Grosperrin : « L’intérieur est classé, de sorte que nous avons dû conserver le tout autant que possible en l’état. Certaines parties de ce complexe ont été reconstruites, y inclus l’intégration d’éléments historiques ». Au cours de cette rénovation, le caractère monumental représentait une charge, mais après l’ouverture cette caractéristique était un atout important. « Parce que notre hôtel va, de ce fait, pouvoir se distinguer clairement ».

En entrant dans la cour intérieure rectangulaire via l’importante porte, on remarque immédiatement combien ce complexe est impressionnant. L’atrium a été construit juste avant la deuxième porte historique (sous la tour), une construction hypermoderne vitrée de quelques 13 mètres de haut, dans laquelle a été créé entre autre le lobby-bar.

Une fois entré dans la partie historique, notre regard a été attiré immédiatement par le plafond cintré à environ 7 mètres de haut. En parlant des chambres, il y a 42 suites (d’une superficie de 60 à 120 mètres carrés). Il existe, en outre, 36 chambres « traditionnelles » avec une superficie de 30 m². André Grosperrin : « Ce qui est vaste, parce que dans un hôtel à quatre étoiles, la superficie de la chambre fait 18 m². Il s’agit, chez nous, d’environ du double, ce qui est une des caractéristiques spécifiques d’un hôtel niché dans un important monument ».

Une série d’autres dispositions ont encore pu être ajoutées dans cet hôtel du fait de cette antique structure hospitalière. Il existe, ainsi, deux restaurants, plus particulièrement une « Brasserie parisienne » de 250 couverts et un restaurant gastronomique italien, plus intime et romantique, d’une cinquantaine de couverts. Une atmosphère différente règne dans le bar à snooker – qui ne sera ouvert que le soir – doté d’un important écran de télévision, mais également d’un coin de lecture/bibliothèque et où on peut siroter du cognac et du whisky. L’ancienne chapelle de l’hôpital est destinée aux réceptions, mariages, cocktails, expositions… Elle peut contenir 200 personnes assises (pour banqueter) ou 500 personnes debout. Cet hôtel contient pas moins de 8 salles de réunion. Un petit centre de remise en forme ou « spa » a été installé dans une des caves voutées, avec une piscine souterraine mystérieuse de 10 mètres sur 22, où l’eau sillonne autour des piliers séculaires. Une sorte de boîte de nuit a été in-
stallée sous une autre arche, qui cible un public « haut de gamme », dont l’âge se situe entre 30 et 35 ans. Pourquoi cela a-t-il été précisément réalisé ici ? « En premier lieu parce que nous en avons eu la possibilité grâce à la structure particulière de ce bâtiment. Ensuite, parce qu’une ville comme Valenciennes peut très bien utiliser des éléments supplémentaire destinés à la vie nocturne. Et enfin, parce que les congressistes aiment aussi sortir et se délasser ».

A Valenciennes, on attend impatiemment, depuis tout un temps, l’arrivée de cet endroit parce qu’il n’existait aucun hôtel de qualité avec une telle identité propre. Cet endroit « de caractère » représente un important moteur et est considéré comme centre d’attraction du tourisme urbain naissant. Le service touristique de Valenciennes organisera également régulièrement des visites guidées vers cet Hôtel Royal Hainaut. Valenciennes compte effectivement différentes grandes entreprises – surtout dans le secteur du transport – qui peuvent utiliser souvent un grand hôtel lors de l’arrivée de visiteurs.

Ensuite, on réalisera ici sous peu un centre de congrès et de salons flambant neufs. L’environnement proche de l’hôtel est encore en plein développement. Le théâtre moderne proche, le Phénix, est actuellement restauré. Un marché couvert prendra place dans l’ancien Hippodrome. La Caserne Vincent proche sera également restaurée par la Financière Vauban, et accueillera en 2021 entre autre un bar à vins, un bar à huîtres, un complexe cinématographique de 6 salles et un musée des arts locaux, pour faire connaître le côté réputé de Valenciennes. De cette manière, il existera un lien touristique avec le grand marché de cette ville.

Auteur: Brecht Thiers photos : Royal Hainaut Spa & Resort Hotel 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*