Hôtel Louvre Lens

Situé dans le nord de la France, l’Hôtel Louvre Lens est un nouvel hôtel assez original remarquablement logé derrière les murs de plusieurs anciennes -maisons minières. Il est situé en outre à proximité d’un espace d’exposition -relativement récent du Louvre, à quelques centaines de kilomètres du musée principal à Paris.

En 2004, le ministère français de la Culture a décidé d’ouvrir une “succursale” du Louvre parisien dans la ville de Lens (située à environ 65 km au sud-ouest de Courtrai en Flandre occidentale). Après la fermeture des mines de charbon dans cette région (la dernière a fermé ses portes vers 1990), il a été décidé de mettre en place cette importante initiative culturelle et économique pour redynamiser la ville de Lens. Comme modèle, on s’est inspiré de l’expérience positive du musée Guggenheim (spécialisé dans l’art moderne) créé dans la ville espagnole de Bilbao.

Le musée du Louvre Lens a donc ouvert ses portes le 4 décembre 2012. Il se compose de plusieurs bâtiments allongés et argentés, érigés autour d’un hall central d’accueil pour les visiteurs. Ce musée a été délibérément construit sur le site d’une ancienne mine de charbon, depuis longtemps démolie.

L’attraction principale du Louvre Lens est la “Galerie du temps”, qui présente environ 200 œuvres d’art du Louvre de Paris dans une salle assez longue mais conviviale. Le visiteur y effectue un voyage de plusieurs milliers d’années qui court des anciens Égyptiens au début du XIXe siècle. L’ensemble est agencé de manière assez moderne, ce qui semble plaire au public. Chaque année, environ un cinquième de cette exposition est renouvelé, ce qui favorise les visites répétées.

Cette exposition principale attire désormais 500 000 visiteurs par an. Les autres points d’attraction importants sont les expositions temporaires, souvent de grande envergure, et le parc boisé construit autour de ce complexe muséal moderne.

Au cours des premières années, la plupart des personnes qui visitaient le Louvre Lens passaient la nuit dans des villes voisines telles qu’Arras ou Lille, et ce en raison du manque d’hôtels à Lens et dans les environs. Et pour ne pas améliorer les choses, la rare offre locale ne répondait plus du tout aux besoins actuels des touristes internationaux. 

Dès le départ du projet, la direction du Louvre Lens a donc envisagé la création d’un hôtel de grande qualité à proximité de ce musée. Le choix pour réaliser ce projet s’est porté sur une rangée d’anciennes maisons minières. Son propriétaire – la société de logements sociaux Maisons & Cités – était convaincu que la rénovation de ces anciennes habitations serait trop coûteuse pour les conserver comme telles. Aussi, un investisseur a ensuite été sollicité pour rénover l’ensemble afin de les transformer en hôtel.

Un hôtel quatre étoiles a donc été conçu, plus précisément l’Hôtel Louvre Lens (voir www.hotel-louvre-lens.com). Les travaux de démolition et de construction ont duré plus de deux ans et, en novembre 2018, les portes de l’établissement se sont ouvertes au grand public.

Esprit de France

L’investisseur a veillé à ce que l’hôtel accède immédiatement à la collection d’hôtels Esprit de France (www.espritdefrance.com). Tous les hôtels de ce groupe sont évalués en profondeur par un jury d’experts avant de recevoir ce label. Pour l’obtenir, il est très important de mettre l’accent sur la culture et le patrimoine. Et dans ce cadre, posséder (ou développer) sa propre collection d’art est un atout important. La plupart des hôtels Esprit de France sont d’ailleurs situés dans un bâtiment historique ou un château.

L’âme du lieu est donc un point très important. Un hôtel Esprit de France doit toujours être chargé d’histoire. C’est bien le cas avec l’hôtel Louvre Lens car le visiteur qui pénètre dans le vaste hall d’entrée peut immédiatement découvrir la structure (et divers éléments préservés) des anciennes maisons minières : de nom-breux (bouts de) murs sont toujours visibles. Mais il est clair que la structure même des maisons séparées devait être cassée. Dans cet espace plein de charme, on retrouve aussi de nom-breux murs bruts en briques rouges. Ceux-ci ont également pu être conservés dans un tiers des chambres, mais il n’était pas possible d’en conserver davantage pour des raisons techniques (telles que l’isolation thermique adéquate). Dans cette partie ancienne, on a également créé l’agréable restaurant (brasserie) Galibot.

Dans un hôtel Esprit de France, le nombre de chambres ne peut pas être trop élevé. Avec 52 chambres, l’hôtel Louvre Lens répond parfaitement à ce critère. Ce fut d’une part une importante rénovation avec, à l’avant, la conservation de la façade et de nombreux murs. Et d’autre part, juste derrière ces anciennes maisons, une nouvelle construction complète, où l’on trouve notamment les installations les plus modernes de cet hôtel.

Peu de temps avant l’ouverture officielle au grand public, on a procédé à une sorte de phase d’essai : la toute première nuit était réservée aux personnes qui avaient vécu ici jusqu’il y a quelques années. Le directeur Antoine Bouilhol raconte : “Nous n’y étions pas obligés, mais à cause de l’histoire du lieu, nous nous sommes sentis moralement tenus de laisser les anciens résidents y séjourner gratuitement en tant que premiers invités. Et beaucoup d’entre eux ont été visiblement émus par cet événement.” D’autres visiteurs de marque ont également pu tester les lieux, entre autres l’entourage du président Macron (il a séjourné pour des raisons de sécurité dans un bâtiment gouvernemental), venues ici dans la perspective de la grande commémoration de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 2018.

Dès l’ouverture au grand public, l’hôtel a connu une forte affluence. “La plupart des visiteurs du Louvre Lens séjournent ici le week-end. En semaine, on accueille principalement des hommes d’affaires qui visitent les entreprises de Lens et des environs, mais des réunions et des séminaires sont organisés également au sein de l’hôtel. Il manquait vraiment un hôtel de bonne qualité pour les touristes d’affaires dans cette région.” À l’heure actuelle, la plupart des visiteurs viennent d’Angleterre, de Belgique et des Pays-Bas.

Entre-temps, plusieurs autres projets hôteliers ont démarré à Lens et dans ses environs. “Mais ceux-ci se justifient, car cette région est encore largement sous-exploitée du point de vue touristique.” Il existe de nombreux témoins du passé minier, tels que les bâtiments historiques de la Fosse n° 11-19 et les deux plus hauts terrils d’Europe (qui peuvent être montés à pied), mais aussi des monuments célèbres de la Première Guerre mondiale tels que Vimy et Notre-Dame de Lorette (tous deux dotés d’un centre d’accueil entièrement neuf). Un point d’information touristique spécial a donc été installé dans le hall d’entrée du Louvre Lens.

Auteur: Brecht Thiers  photos: Hôtel Louvre Lens

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*