‘De Ouden Dok’ Malines: une piscine transformée en Hôtel Van der Valk

Récemment, le groupe d’hôtels néerlandais Van der Valk a ouvert un tout nouvel hôtel à Malines, dans les bâtiments d’une ancienne piscine. L’hôtel se trouve en bordure du centre historique de la ville, qui a connu un important essor économique et culturel les dernières années.

La construction de l’ancienne piscine “De Ouden Dok” – en combinaison avec un entrepôt – entre la Dijle et le Keerdok,  remonte au début du vingtième siècle. C’est un complexe impressionnant, dans un style renaissance éclectique, principalement néo-flamand. Sur le plan rectangulaire, on aperçoit une piscine centrale avec des bains publics à gauche et à droite. Ces derniers sont flanqués de quatre ailes dont les fonctions originales ont disparu depuis – à savoir l’entrée et la partie administrative à l’est, le débarras et la salle des machines au nord, les douches publiques à l’ouest et, enfin, l’ancien bâtiment de la douane et des accises au sud.

Après la fermeture, ce complexe est resté à l’abandon très longtemps. Sous l’impulsion de l’ex-bourgmestre Bart Somers, la ville de Malines est partie à la recherche d’un investisseur, capable de restaurer ce monument protégé de manière fonctionnelle et de l’ouvrir à nouveau au public. Finalement, c’est le groupe d’hôtels Van der Valk qui a relevé le défi.

Van der Valk était particulièrement intéressé en raison de la position centrale entre Anvers et Bruxelles. Il s’agissait en outre d’un immeuble unique avec un rayonnement élevé, sur lequel peuvent être racontées des histoires uniques (“storytelling”) – certainement dans le domaine du marketing. D’ailleurs, Malines est une ville en plein essor, avec une importante croissance tant du tourisme de loisirs que du tourisme d’affaires. Van der Valk a donc aussi découvert un marché hôtelier favorable avec un important besoin en chambres. A quoi s’ajoute que l’ancienne piscine se trouve aussi près du site Keerdok dont les environs seront fondamentalement revalorisés dans les prochaines années.

Après une importante étape de restauration, Van der Valk Hotel Mechelen (www.hotel-mechelen.be) a finalement ouvert ses portes le 18 novembre 2019. L’intérêt pour ce nouvel hôtel a été important dès le début. Les deux premières semaines, le taux d’occupation des chambres était déjà assez élevé. Il s’agit, de manière générale, d’un public national et international assez large, composé de touristes d’affaires et de touristes de loisirs. Bien sûr, l’hôtel a aussi accueilli de nombreux Malinois – surtout dans le bar et le restaurant – qui, avec une certaine nostalgie, voulaient découvrir, de leurs propres yeux, ce qui était resté de leur ancienne piscine.

Déjà 124 chambres sont disponibles actuellement, avec la possibilité d’aménager une trentaine de chambres complémentaires (en poursuivant la rénovation). En outre, quelque six espaces pour fêtes et réunions sont également disponibles, situés en grande partie autour de l’ancien bassin de natation.

Du lobby très spacieux, on profite d’une jolie vie sur l’ancien bassin de natation, dont les carreaux ont été conservés et qui est devenu maintenant un plan d’eau dans la cour intérieure en plein air. Autour de cette cour se trouvent un certain nombre de cabines de bain dont l’intérieur a été bien conservé dans la plupart des cas. Certains peuvent être visités par les hôtes, d’autres servent de débarras provisoirement. L’une des possibilités sera la restauration progressive de ces cabines.

Le bar de l’hôtel se trouve à l’un des quatre angles de ce complexe dont la construction en forme ronde saute particulièrement à l’oeil. Dans la toilette du bar, on aperçoit une partie de la structure en briques, de couleur rouge foncé, ainsi que les plafonds typiques en voûte au sous-sol de ce monument.

Le couloir qui mène au restaurant nous donne une idée du lustre d’autrefois, avec entre autres les murs brun foncé qui bordent les cabines de bain. Le restaurant même (180 places assises), avec le noir et le rouge foncé comme couleurs dominantes, témoigne d’un style loft plus moderne, un peu industriel. On a une jolie vue sur le plan d’eau, qu’on appelle ici ‘dock’, combinant les châssis vitrés avec des vantaux ouvrants en bois.

Vu de l’extérieur, cet ancien complexe aquatique ressemble plutôt à un château de conte de fées, avec des tours et des tourelles, un château médiéval, y compris les créneaux et les meurtrières.

Dans le dock antique, près de cet hôtel, nous apercevons tant des navires historiques qu’un port de plaisance avec des bateaux de plaisance modernes. Dans quelques années, le parking pour voitures à l’entrée sera remplacé par un parc, après la construction d’un parking à étages. En outre, certains magasins moins attrayants seront déplacés.

La position en bordure du vieux centre ville est assez stratégique. Plusieurs attractions touristiques importantes de Malines se trouvent à proximité, tout comme la Brasserie ‘Het Anker’, le Grand Béguinage et la Caserne Dossin. Un peu plus loin, on arrive à la grande place centrale avec la tour de la Cathédrale Saint-Rombaut qui a largement contribué au sobriquet de ‘Maneblussers’ (Éteigneurs de lune) que les habitants de cette ville portent toujours avec fierté. Actuellement, cette tour peut être visitée, de manière complètement individuelle et autonome. De la plate-forme d’observation ‘Skywalk’, à une altitude de cent mètres, on profite d’un panorama époustouflant. Une autre attraction est le musée de la ville ‘Hof van Busleyden’, ouvert récemment au public après une restauration de plusieurs années.

Texte : Brecht Thiers

Photos : Van der Valk

Leave a comment

Your email address will not be published.


*